Aperçu des sections

  • Les prairies en agriculture biologique

    Etre capable d'énoncer l'intérêt des prairies multi-espèces en agriculture biologique

    Le parcours complet dure 90 Minutes

         Etape 1 : Critères de choix des espèces

         Etape 2 : Critères de choix des variétés

         Etape 3 : Pairies multi espèces

  • Etape 1 : Critères de choix des espèces

    En agriculture biologique, dans les systèmes d’élevage avec herbivores, les prairies constituent une part importante du système fourrager. C’est la raison pour laquelle les éleveurs accordent beaucoup d’importance à la conception des prairies :

        • choix des espèces et variétés

        • types d’association

        • composition des mélanges prairials.

    La prairie multi-espèces constitue souvent une réponse adaptée aux problèmes posés. Le travail qui suit va permettre de répondre à un certain nombre de ces questions.

    La prairie multi-espèces, que vous allez découvrir dans ce qui suit, constitue un des types.

    Nous vous proposons d’imprimer sur papier l’article et de le lire attentivement.

    Cette ressource est basée sur un article de Jean-Paul COUTARD et François HUBERT paru dans ALTER-AGRI en 2004, intitulé « Conception de prairies à flore variée en agriculture biologique ». Pour y accéder cliquez ici.

    Certaines des recommandations s'appliquent au contexte agro-climatique des Pays-de-la-Loire et peuvent s'avérer inadaptées dans d'autres régions.

    Dans cette étape vous pourrez vérifier votre compréhension des critères de choix des espèces prairiales présentés dans l'article lu précédemment. Pour cela nous vous proposons de répondre à une série de questions et dé vérifier ensuite votre compréhension.

    PRETS ?

    Alors commençons.

    1ères questions :

    Les différentes espèces prairiales offrent des adaptations variées aux conditions du sol et du climat.

    Compte-tenu des recommandations sur l’adaptation des espèces aux conditions pédoclimatiques, choisissez les espèces appropriées. Répondez par "oui" ou "non" pour désigner les espèces adaptées ou non aux conditions décrites. Cliquez ensuite sur la réponse.

    Vous avez répondu?

    Cliquez ici pour la réponse.

    En commentaire : le ray-grass anglais n’est pas adapté aux déficits hydriques prolongés en été .

    .

    ----FIN DE L'EXTRAIT---

    .

    .

    .

    Ce module vous intéresse?

    D'autres cours vous intéresse?

    Prenez contact avec nous (cliquez ici) ou téléphonez-nous !

    CPSA Combourg : 02.99.73.05.27                      CFPPA Le Rheu : 02.99.60.87.77